Voyage à Dubaï, une escale qui donne le tournis

desert oman

Dubaï, destination de luxe est une étape obligée pour tous les touristes en mal de soleil, de shopping et d’hôtel de luxe.
Dès votre arrivée sur le tarmac, où la température flirte avec les 40 degrés, Dubaï vous ouvre ses portes avec fracas.
Bienvenue au pays de la démesure. La plus célèbre ville du golfe persique se montre vite fidèle à sa réputation.

A l’aéroport, les terminaux sont déjà une attraction en soi. Les boutiques s’alignent à perte de vue et l’or s’étale sur les vitrines en signe ostensible de richesse et des milliers de voyageurs se croisent entre deux escales. Le long couloir de verre accueille aussi des restaurants, des hôtels, des salles de jeux etc. Pour une fois, patienter dans une salle d’embarquement devient un plaisir tant les activités proposés sont diverses et variées.

A la fois ville et émirat des Emirats-Arabes-Unis, Dubaï connaît un essor depuis les années 1970, date à laquelle les sheikhs de l’Emirat ont décidé de fonder une ville-état gérée à la manière d’une grande multinationale.
Petrodollars aidant, elle est aujourd’hui dotée de 300 hôtels et possède près de 650 gratte-ciel. L’objectif du gouvernement est clairement annoncé : faire de Dubaï la première destination planétaire du tourisme de luxe et l’un des pôles mondiaux du tourisme familial et des voyages d’affaires.

Faire du shopping à Dubaï, c’est tendance et souvent bon marché au regard du taux de change. Les magasins remplient à craquer, on trouve de tous à Dubaï : Prêt-à-porter, électronique, bijoux, nourriture, jouets, parfum….
Le choix est tellement énorme qu’il faut savoir exactement ce que l’on veut pour ne pas perdre la tête. Le mieux évidemment est de faire une liste des choses qu’on a envie d’acheter et de chiffrer approximativement le coût. Cela évite les tentations !

En ville, les bus sont pleins à craquer, le métro aussi. Le maillage des artères est impressionnant mais il commence à saturer, des embouteillages sont donc le lot quotidien des habitants de Dubaï. Pour visiter la ville et comprendre son évolution, il faut se rendre dans le vieux centre. Le mieux est d’emprunter un abra, bateau taxi aux airs de gondole. Il traverse un bras de mer qui fait office de port naturel, le « khor Dubaï ». Ici la ville a gardé sa quiétude, son charme et le caractère des vieilles villes arabes. Les immeubles sont bas et les ruelles étroites forment un charmant dédale qui accueille notamment le souk et un marché de l’or.

Aux alentours, les quartiers fleurissent comme des champignons. On trouve tous les styles architecturaux : modernes, baroques…
A Dubaï, on peut tout avoir – il suffit d’avoir de l’argent et respecter les traditions locales. On peut par exemple faire du ski en plein ville, on peut faire des excursions dans le désert, on peut faire du plongée…
A l’image du Deira City, considéré comme le plus grand centre commercial du Moyen-Orient avec ses 350 boutiques ou du Burj-Al-Arab, l’hôtel aux sept étoiles, Dubaï n’hésite pas sur les moyens pour attirer les touristes du monde entier
Chaque jour, des projets fous sortent des bureaux d’étude. L’objectif est évidement de toujours faire parler de Dubaï. Parfois, son gigantisme donne le tournis, mais c’est quelque chose qui faut voir pour comprendre.