Antsiranana, visiter la ville Diego-suarez :

La ville de Diégo est l'un des régions le plus touristique de du pays, de part son histoire et le nombreux vazaha qui résident. Il règne donc une atmosphère particulière qu'on ne trouve nulle part ailleurs dans le pays. Des rues rectilignes, un port très actif, des maisons en bois dans la veille ville.

Diégo est tournée vers la mer et dégage une beauté qui a conservé toute sa spécificité. Agréable à vivre, cette ville a la particularité de présenter un pain de sucre en son centre. Vestige d'un vieux volcan, ce pain de sucre rajoute un peu plus à la magie des lieux.

Ici la légende veut que la ville soit bâtie sur les vestiges d'une république idéale : Libertalia aurait été conçue par des prêtres Caraccioli, deux idéalistes mi-pirates, mi-philosophes qui ont regroupé tout ce que la misère pouvait fournir dans la région.

La ville, assez étendue et construite en damier, connait actuellement un boom touristique, favorisé par les vols fréquents ver et depuis la Réunion et la proximité de Nosy bé, le plus grand pôle touristique de Madagascar.

Les visites à ne pas manquer :
Saisir l'atmosphère étonnante du port de la ville, Visiter les sites de la montagne d'Ambre et des Tsingy de l'Ankarana, découvrir les 3 baies autour de Diego (Baie de Dunes, baie des Pigeons, baie de Sakalava), passer une journée dans la réserve de Lokobe, à Nosy bé.
Vers l'est, faite un petit tour à la plage de Ramena (village de pêcheur), ne pas rater la mer d'Emeraude (une plage magnifique avec des couleurs intenses (Attention tout de même les excursions en juillet et Août ou la mer est agitée)
Vers le nord ouest, Visiter Windsor Castle, cap d'Ambre. Ces deux excursions sont un peu difficiles d'accès mais les paysages sont grandioses. Ver le sud, Il y a aussi beaucoup de possibilité d'excursion notamment la visite de la montagne d'Ambre, le lac Antanavo

L'hebergement à Diégo :
Pour se loger sur la ville, il y a le choix et pour toutes les bourses. Cependant, on contraste depuis quelques années maintenant une augmentation des prix dû au boom touristique de la région. Voici une liste d'hôtel classé du moins cher au plus cher
Des hôtels pas chers :
Hôtel diamant, rue du Mozambique, tanambao, Tel : 82 222 73, chambre doubles à 15 000 Ar
Hôtel Les Arcades, sur la place Foch, Tel : 82 228 64 avec une chambre à 13 000 Ar pour les premiers prix et peut aller jusqu'à 40 000Ar pour les chambres les plus équipés
Hôtel Belle vue, 35 rue François-de-Mahy, Tel : 82 210 21, une chambra coûte environ 12 000 Ar avec en prime une vue sur la mer

Des hôtels moyens et confortables
Hôtel le jardin Exotique qui se trouve vers la ville, Tel : 82 219 33, compter 30 000 Ar une chambre double et 40 000 Ar pour les chambres familiales avec un service très pro.
Hôtel Valiha, rue Colbert, Tel : 82 215 31. Chambres confortables sur deux étages à un prix de 40 000 Ar
Hôtel de la Poste, rue maréchal-Joffre, Tel 82 239 24, c'est un hôtel grand confort avec des chambres doubles voir triples très équipés. Comptez des prix entre 70 000 Ar et 100 000 Ar
Le Grand Hôtel, 46 rue Colbert, Tel : 82 230 63/032 40 881 43. L'hôtel possède une soixantaine de chambre tout équipés. Cet un hôtel de luxe avec casino, piscine, pâtisserie, salle de conférence. La chambre coûte dans les 200 000 Ar

Se divertir à Diégo-Suarez :
La nuit, la ville possède de nombreuses discothèques, night-clubs. Elles sont sûrement les boîtes de nuit de Madagascar les plus animées de la côte avec une ambiance toujours bonne enfant.
Pour ceux qui fuit le bruit des boîtes de nuit, pensez aux balades et profitez donc pour visiter la ville. Beaucoup d'édifice colonial se trouve entre la rue Foch et la rue Colbert. Pensez aussi à décembre vers le port pour visiter ce coin qui est très calme avec une vue sur la mer et le port de la ville.
Pensez aussi à faire un peu de shopping dans les magasins de souvenirs et bijouteries un peu partout dans la ville. Vous pourrez alors découvrir l'artisanat malgache. Enfin pour finir, pensez à visiter la sucrerie de la SIRAMA, une usine issue de la période coloniale qui était la base du développement de la ville