La population malgache et sa culture

L'origine de ce peuple tire ses racines sur l'arrivée massive des immigrants Austronésiens, bantous, africains, d'arabes, et d'européens plus récemment. Ces nouveaux immigrants ont formé des communautés de population ou chaque tribu correspond à une race. Madagascar offre donc un une mosaïque de visage repartie sur tout le territoire.
Les Betsileo (12% de la population) et les Merina (25%) sont implantés dans les hauts plateaux, les sakalava et les mahafaly à l'ouest. Les Antemoro, Antandroy et Bara au sud de Madagascar.
Chaque peuple a ses traditions, sa culture et ses croyances. Cependant, tous ont la même langue qui diffère un peu selon les régions. Actuellement Madagascar compte environ 18 millions d'habitants, soit une densité de 27 Hab/km².
La capitale, Antananarivo ou " Tana " pour les habitués, n'en compte qu'un million, et deux millions si l'on considère sa grande banlieue. Le reste de la population est repartie sur le reste de l'ile dont Diego, Tamatave, Majunga et l'intérieur de l'ile.

La religion à Madagascar

Etant donné les différentes vagues successives des migrations sur l'ile et les différents peuples qui y sont installés, les formes de la religion traditionnelle varient en fonction des régions. Cependant la majorité de la population est catholique puis viennent les protestants et les autres religions comme l'islam, l'indouisme...
Les malgaches vouent aussi un culte profond pour les ancêtres. Leur efficacité est admise par tous, souvent bien plus que les prières faites à l'église. De nombreux lieux sacrés (grottes, lacs...) sont éparpillés partout sur la grande ile. Ce sont de lieux de prière et scarification pendant lesquels on réveille les esprits des ancêtres pour demander pardon et conseil tout en donnant des offrandes. Les ancêtres sont à Madagascar comme des demi-dieux car pour les malgaches, ils représentent les racines de la vie. Pendant ses cultes qui peuvent durer des jours, le rhum est partagé en l'honneur des ancêtres ; suit derrière le sacrifice des zébus.

L'artisanat à Madagascar

L'artisanat malgache est reconnu dans le monde entier. Avec le développement touristique, cet art est mieux structuré, on voit apparaitre des centres et lieux dédié à l'artisanat malgache d'où on trouve des tissus, des bois sculptés, djembé, vanneries et les voitures en miniature fait à partir de matériaux de récupération.

Le travail du bois se souvent à l'aide d'outils rudimentaires mais qui produisent néanmoins des mobiliers d'une grande qualité remarquable. La liste serait trop longue à détailler tout ou presque est artisanal à Madagascar. Citons toutefois, les incontournables minéraux, taillés ou brutes, précieux ou semi-précieux, les maquettes de véhicules ou encore le papier antemoro qui a la particularité d'être orné de vraies fleurs des champs. Au marché, vous aurez l'embarras du choix, il est dans les habitudes de toujours négocier.