Population et culture ile de La Réunion

le barachoisForte de plus de 780 000 habitants en 2006, la Réunion ne cesse d'accroitre sa population dont 37 % à moins de 20 ans. Mais ce qui frappe, c'est l'incroyable diversité de la population réunionnaise, un cas unique dans la république française. Il y a trois grand ethnies : les créoles, les cafres les marrons et les indiens. De ça, vient se greffer d'autre population comme les malgaches, les comoriens, les mahorais, les " Z'oreils " (Métropolitains) et les chinois.

Tous ce métissage a permis à la réunion de créer un mélange unique dans l'océan indien car chacun ethnie a apporté, avec lui, leurs traditions, leurs coutumes et leurs religions. Cette diversité culturelle et ethnique est, contre toute attente, légitimée par le sentiment des habitants d'appartenir au peuple réunionnais et si la langue officiel le demeure le français, le créole est parlé de tous. Leur quotidien est aussi très empreint de religion, le catholicisme étant suivi par l'hindouisme, le bouddhisme et l'islam.

Au cours de l'année, se succèdent ainsi de nombreuses fêtes religieuses ouvertes à tous quelque soit ses convictions : processions, sacrifices d'animaux, marches sur le feu (braises) pour les Indiens Tamouls (entre novembre et janvier)... De nombreuses manifestations sont également l'occasion de joyeux rassemblements. Bals populaires, combats de coqs, pique-niques, fêtes régionales (vendanges à Cilaos en février, Carrefour des produits du terroir à Salazie en mai, fête des Bichiques à Bras-Panon en octobre...). Toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête, écouter du Sega, danser le maloya, jouer au football, aux cartes ou aux dominos.

le barachois

Artisanat la réunion

Comme l'ile Maurice, l'artisanat la plus répandue dans la l'île est la vannerie qui profite de la diversité des arbres réunionnais.
C’est le cas de la fabrication des chapeaux, sacs, tapis qui sont fait à base de feuilles de cocotiers et tamarinier.

Pour ceux qui quitte l'ile, des souvenirs comme, vanille Bourbon, punchs, Rhum charrette, paréos, livres... sont à porter des mains à l'aéroport Rolland Garros. Vous trouverez toujours quelque chose à ramener de l'île des Mascareignes.

Depuis quelques années, les productions se sont, en effet, organisées et multipliées. Certaines sont typiquement réunionnaises comme les bijoux, boîtes et autres objets à base d'écaillés de tortues et de cuirs marins. On trouve aussi des objets utilitaires tissés avec des fibres végétales, des produits agroalimentaires salés et sucrés, les dérivés du rhum ou encore la vanille.