La population de l'île Maurice

Port-Louis, ville phare de Maurice dès le 18ème siècle, elle fut le témoin privilégiée des évènements qui marquèrent l'histoire de cette terre successivement Hollandaise, Française et Anglaise, avant d'accéder à l'indépendance. Tournée vers la mer, elle s'adosse, à l'abri des vents, aux montagnes. Centre économique et administrative, Port-Louis se caractérise aussi par ses embouteillages.

Ville d'hier et d'aujourd'hui, ses bâtiments d'époque et ses pittoresques boutiques s'entourent désormais de menaçantes tours modernes. Le contraste est saisissant. Au premier abord, la ville invite timidement à la poésie et à la nostalgie du temps passé....

Il faut dire que son flot quotidien de voitures et de bus polluants, ses ruelles encombrées et ses façades grisâtres ne lui donnent pas une image très engageante. Et pourtant.... le passé est là, toujours vivant dans la moiteur tropicale. Les occasions pour visiter la capitale sont nombreuses, pour cela, il faut se munir de sa carte pour bien se repérer dans la ville. Le mieux est de demandé est guide qui pourra vous expliqué l'évolution de la ville.

En 1735, Le gouverneur Mahé de La bourdonnais la baptisa du nom du Rois de la France et en fit la capitale et le port de l'île, l'enrichissant des bâtiments coloniaux, d'une église....En 1865, une terrible épidémie de paludisme, consécutive à l'arrivée massive des immigrés indiens.
La ville de ses habitants qui gagnèrent les hauteurs de l'île. Actuellement, Port-Louis compte près de 160 000 habitants mais augmente sa population de prés de 50% durant la journée. Des embouteillages se produisent quotidiennement aux heures de bureaux.

Idée de visite de la capitale

Jardin de la compagnie : en face du Mauritius instute, c'est un petit parc abritant des arbres comme les lianes.
Le musée de la photographie : Cette visite permet de voir l'évolution et le développement de l'ile Maurice en photo. Elles sont classés par thème (esclavage, exploitation du canne à sucre, chemin de fer), il faut savoir que la photo est arrivé tôt sur l'ile. Cet un mauricien qui au 19 siècle emporta dans ses bagages les premiers appareils.

Le quartier chinois situé sur le quartier Royal street. A l'entrée deux énormes portes chinoises marquent l'arrivée dans le quartier. Quartier Chinois et ses petites boutiques où l'on trouve de tout, un peu plus loin, se dresse la Mosquée Jummah (1852).

Le marché central de Port-Louis, une étape incontournable pour les touristes en quête d'exotisme. Le marché a été construit entre 1839 et 1945. Vous trouverez tous les produits locaux : fruits et légumes, viande et poisson, épices et tisanes, artisanat. Derrière le marché, vous pourrez admirer le beau Théâtre Municipal (du 18ème siècle) et la cathédrale St-Louis (1770) où se repose Mme de Labourdonnais et son fils. Dans ce quartier, se dévoilent d'anciennes maisons coloniales. Revenez sur vos pas jusqu'à Chaussée Street, de l'autre côté de la Place d'Armes, et pénétrez dans le jardin de la compagnie (la Compagnie des Indes).

Caudan Waterfront, visitez ce centre commercial récent et plutôt réussi (boutiques, galeries d'art, librairie, agences, restaurants, cinéma, centres de loisirs...) qui fait face au Port.
Au bout de l'allée encadrée par les avenues Duke of Edenburgh, se dresse le superbe et nostalgique Hôtel du Gouvernement. Une statue de la reine Victoria trône dans la cour d'honneur de ce bâtiment colonial Français du 18ème siècle, qui accueillit les gouverneurs de l'île. Au dessus de la Place d'Armes se trouve des bâtiments administratifs dont les société et banques ont leurs sièges.

Face à la Poste Centrale, se trouvent les halles du populaire et coloré Marché Central où se vendent vêtement, fruits et légumes, viande et poisson, épices et tisanes, artisanat...
Vous pourrez aussi visiter le Musée d'histoire naturelle, the Mauritius Institute, qui propose une reconstitution du merveilleux dodo disparu au 17ème siècle, des animaux naturalisés. D'anciens manuscrits...Par la rue pavée d'Old Council (bordée de vieilles maisons et de musées),
La rue du champ de Mars se trouve l’hippodrome de Port-Louis, jadis site miliaire, il est aujourd'hui les lieux privilégiés des passionnés de chevaux qui viennent les week-ends assistés aux courses.